Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Publié par Alexandre Roux

2015, la bonne année pour débuter la mystique quête du Lynx !

Le Bugey et le Jura seront mes deux terrains de jeu et je vous ferai partager régulièrement

Vendredi 17 juillet 2015

Premier essai dans le Jura. Accompagné de ma fiancée Hélène et de mon ami Alexandre je me rend dans les environs d'Oyonnax afin de prospecter un secteur à Chouette chevêchette et Lynx boréal !
Manque de bol, le site à Chevêchette est investit par des vacanciers bruyants et je n'aurai de cette chouette qu'une réaction d'alerte de la part des passereaux lorsque je lance furtivement son chant.
Si nous n'avons pas eu de chance avec la chouette, nous avons en revanche croisé la route d'une furtive Gélinotte des bois (Tetrastes bonasia).

Peu importe, je reviendrai...

En soirée, nous parcourons les routes environnantes dès le coucher du soleil et jusque presque minuit dans l'espoir de croiser la route d'un mammifère. Lorsque nous stoppons notre épopée au bord d'une belle clairière, tentant d'ouïr le chant d'une chouette, un mammifère, furtif, silencieux mais massif est entrevu par Hélène. Impossible de l'identifier mais elle est formelle: ce n'était pas un Chevreuil et c'était de grande taille. Mystère...

Plus tard dans la nuit nous croiserons la route de deux Blaireaux et un Chevreuil mais pas de Lynx. En même temps, réussir du premier coup et qui plus est, en plein été, aurait été un véritable miracle.

Dimanche 16 août 2015

Second essai dans le Jura presque un mois jour pour jour après le premier essai. Seul cette fois ci, je me rend sur un secteur bien connu pour abriter le Lynx.
Le réveil très tôt (4 heures du matin !) me permet d'être sur place aux aurores. J'avais repéré une route intéressante et je me dirige directement là bas.

Incroyable mais vrai ! Après seulement 2 minutes, je reconnais une silhouette dans un champ. Si je pense d'abord à un Chevreuil, il ne me tarde pas de réaliser que cette silhouette est tout à fait atypique. Je m'arrête alors au bord du champs au moment où l'animal se lève et s'enfui dans les bois. Cette fuite m'a tout de même laissé le temps de bien identifier l'animal dans mes jumelles... nul doute possible... C'était le Lynx !!!!

Samedi 24 octobre 2015

De retour dans le Jura avec Alex, nous tentons notre chance aux premières lueurs du ciel près d'une falaise dans le Bugey. Espérant que le Lynx viendra faire une apparition puisque qu'il y avait déjà été observé auparavant...

Si les Grands corbeaux, Mésanges boréales, Bec-croisés des sapins et autres Faucons pèlerins nous divertissent beaucoup sur le site, il n'en sera malheureusement pas de même pour le Lynx, c'est bien dommage mais en même temps inutile de préciser qu'il s'agissait là d'un pari bien trop gros.

Avec la matinée qui s'éveille, la brume se lève et la vie s'active. Manque de chance, les chasseurs aussi et nous sommes assez surpris (ou pas) de les voir titubants, le nez coloré n'étant pas sans évoquer la consommation d'un breuvage fort apprécié dans ce pays, nous affirmer que nul ne peut voir le Lynx en journée !

Peu importe, si nous espérons le voir, une simple trace dans la boue nous comblera tout autant. Nous reprenons la route direction le massif du Jura !

La route en automne est fort agréable à parcourir, les couleurs de la forêt, le gel dans les champs et le Renard roux en chasse donnent une belle dose de charme à cette contrée.

Arrivés dans la forêt jurassienne, nous abandonnons le véhicule pour une petite virée pédestre.

Idée brillante s'il en est, le sentier boueux est couvert de traces animales, et parmi elles, il en est une qui nous interpelle. Mieux que ça, j'ai même cru avoir, l'espace d'un instant, un arrêt cardiaque !!! Oui, le Lynx boréal est bel et bien passé par là !

Trace de Lynx boréal

Trace de Lynx boréal

Trace de Lynx boréal

Trace de Lynx boréal

Ceci étant, 3 traces au milieu d'un sentier, c'est très satisfaisait et rassurant, mais ça ne nous mènera pas au Lynx...

Néanmoins, même si le Lynx ne s'est pas montré, les Gélinottes des bois quant à elles n'ont pas hésité à faire savoir qu'elles n'appréciaient pas notre venue.

Les Chevêchettes d'Europe nous ont également gratifié de quelques belles apparitions sonores et visuelles !

Nous trouverons également une trace de Chat forestier, un Lynx miniature en somme !

En soirée, ce sont deux Chouettes de Tengmalm qui nous feront le plaisir de nous répondre lors d'un session de prospection à la repasse.

Chevêchette d'Europe

Chevêchette d'Europe

Dimanche 08 novembre 2015

De retour dans notre forêt jurassienne en compagnie d'Alex et Hélène, après avoir croisé des Renards roux et un Chamois sur la route, nous voilà prêts à prospecter le Lynx comme jamais !

Une belle falaise à proximité de notre forêt et parfaitement exposée au soleil semble l'endroit idéal pour se réchauffer de bon matin quand on est un félin. Et la bonne nouvelle, c'est que ses proies sont également bien présentes sur la falaise. En témoigne l'observation de 3 Chamois en escalade !

Mais comme toujours, le Lynx reste invisible...

Nous nous engageons de nouveau sur le chemin boueux qui nous avait porté chance deux semaines auparavant. Les traces de Cerf, Chevreuil, Chamois, Sangliers et Renards sont nombreuses, mais cette fois-ci, pas de Lynx ! Peut-être ses empreintes furent-elles masquées par celles des nombreux chiens de chasse...

Quelques flaques de boues plus tard, nous reprenons la route soutenus par le chant territorial de quelques Chevêchettes d'Europe.

Mercredi 11 novembre 2015

Bref passage dans le Bugey sur un secteur ou notre ami félin avait été observé (et plutôt bien) quelques jours auparavant.

Nous croiserons des Sangliers et des Lapins de garenne, mais côté Lynx, ce fut un peu désertique...

La motivation reste intacte d'autant que nous avons croisé des chasseurs qui nous certifient avoir vu la bête plusieurs fois dans ce secteur !