Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Alexandre Roux
Ko ko ko, ko Koala

Ah oui, si je vous dis Koala, vous penserez sans doute à ces jolies photos de touristes portant ces jolies boules de poils dans des refuges pour la vie sauvage et autres zoos. Ou alors, vous penserez sans doute à ces animaux farouches qui vivent au fin fond de l'Australie, cachés dans des arbres inaccessibles.

Et bien ce n'est pas forcément une mauvaise vision de la chose, mais il faut savoir qu'il n'est pas nécessaire de payer l'entrée d'un zoo ou de partir en expédition dans le bush pour côtoyer, de près, ces jolies peluches vivantes.

Pour ceux qui ne voient pas ce qu'est un Koala (Phascolarctos cinereus), voici un petite chanson qui traite magnifiquement bien le sujet:

https://www.youtube.com/watch?v=mzUqkqS-WHA

Bon d'accord, puisque vous insistez je vais vous dire comment faire !

Alors en premier lieu, il faudrait savoir où chercher, et là ce n'est pas très compliqué.
Un gros Eucalyptus bien garni fait parfaitement l'affaire, d'autant plus s'il se situe proche d'un panneau routier vous signalant la présence de Koalas (ben oui si on est aidé c'est déjà plus simple).

Attention, il y a beaucoup de panneaux de ce genre pour très peu de chances de croiser un Koala, une recherche sur internet permet parfois d'avoir plus d'indices.

Observé en bord de route
Observé en bord de route

Nous sommes donc dans la banlieue de Brisbane, sur la commune d'Ormiston, réputée à faible échelle (par ceux qui s'intéressent un peu à la faune sauvage) pour ses Koalas.

Les bords de route sont gardés par de gros Eucalyptus dans lesquels il est aisé d'imaginer un petit Koala perché. Ce qui est parfois le cas !

Je sens qu'une question vous brûle les lèvres ! Pourquoi donc dans les Eucalyptus?
Oui c'est certain, une grande quantité de feuilles d'Eucalyptus est toxique pour la plupart des organismes vivants, mais fort heureusement notre ami Koala est tolérant à cette toxine et il se gave donc de ces feuilles ! Du moins, quand il ne dort pas, car un Koala, ça dort et ça dort et ça re-dort !

Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

Ko ko ko, ko Koala

Vous venez de trouver un Koala, alors usez de patience, c'est un animal sauvage qui, comme dit précédemment, est un gros dormeur. Mais par chance, il lui arrive parfois de manger !
Et comme toutes les feuilles d'Eucalyptus ne sont pas à portée de bras de Koala, il lui faut bien souvent bouger.
Dans un premier temps, un Koala qui se repose baille régulièrement et fait de petites crottes à n'en plus finir (oui c'est véridique !). Il arrive pourtant un moment où il va sans aucun doute se décider à bouger. Si ce n'est pas pour se gratter, vous aurez alors peut être la chance de le voir descendre de sa branche, se rapprochant considérablement de vous, pour en visiter une autre. S'il n'est pas très farouche, il vous lance tout de même quelques regards inquiets, ne sait-on jamais !

Le Koala étant un animal sauvage, il ne suit pas de routine semblable à celle exposée ici, je ne vous fait part que d'observations personnelles sur une population quasi urbaine (et pourtant méconnue).

Miam, une bonne feuille toxique d'Eucalyptus !

Miam, une bonne feuille toxique d'Eucalyptus !

Ko ko ko, ko Koala
Elle est pas mignonne cette petite peluche vivante?

Elle est pas mignonne cette petite peluche vivante?

Bref, tout ça pour dire qu'il n'est pas toujours utile de dépenser son argent dans des parcs animaliers pour s'en mettre plein la vue, la nature est un immense terrain de jeu pour la faune sauvage et vous réserve davantage de surprises !

Pensez-y !

Commenter cet article